Fort de ses 26% d’indice de satisfaction, Mégalo certifie la probité d’Eric Woerth.
Au demeurant, ce n’est pas impossible que ce soit un homme honnête. Mais alors pourquoi grands Dieux, s’entêter à rester dans une position critiquable….

Il était Ministre des Finances à l’époque des faits constatés. Il avait donc la haute main sur tout ce qui se fait dans les bureaux du Fisc.
La France est dans un régime où ce que dit le chef ne se discute pas, même si les textes de loi ne sont pas d’accord. Un sourcil qui se lève sur la face d’un Ministre peut tuer une carrière administrative prometteuse.
Et François Baroin veut trouver les traces ADN du haussement de sourcils de son prédécesseur….. Sans commentaires.

Que peut-on reprocher à Eric Woerth ?
Je prends là la posture d’un juge d’instruction. Je n’accuse pas, je suppute, mais le faisseau de présomptions se resserre tout de même.
Que peut, que doit penser un juge l’instruction pour diriger ses investigations dans tous les recoins possibles de l’affaire Woerth ?

Il est trésorier d’un parti dont les finances sont mal en point.
Il est Ministre du Budget.
Il a redressé les finances de son parti de manière spectaculaire en même temps qu’il vidait les caisses de l’Etat.
Son épouse travaille chez Clymène, une officine qui gère la première fortune de France (seulement cette fortune-là, d’ailleurs). Sa détentrice est connue pour ses prodigalités disons…… dispendieuses.
Entre 2000 et 2009, Clymène (dont l’actionnaire unique est Liliane Bettencourt) à perdu 107 millions d’Euros sur son capital action. Soit 20 fois sa masse salariale durant la même période.
Pendant que tous les boursicoteurs se remplissaient les poches, Clymène faisait perdre de l’argent à Liliane Bettencourt.
Il faut savoir que dans la finance, c’est un moyen de faire passer sous la table de l’argent qui, auparavant, était dessus. Autrement dit de le faire disparaître des yeux du fisc. Après, ce qui se passe sous la nappe n’est plus détectable, il peut s’égarer dans n’importe quelle poche ou sur n’importe quel compte à N° de l’île de Man ou autre…….
Et sur ce type de compte, il n’y a aucun risque de dérapage du genre Clearstream…..

Et Eric dans tout ce merdier ?
Lui s’est officiellement contenté d’accrocher un ruban à la boutonnière de l’administrateur de Clymène. Le décret de promulgation date du jour où Madame Florence Woerth est entrée au service de Clymène. Saleté de hasard, tout de même.
Le juge d’instruction dont j’ai adopté la position ferait une faute professionnelle grave s’il ne mettait pas ces faits en relation :

Une caisse vide devient pleine, une caisse pleine devient vide. Celui qui avait en charge la caisse qui s’est remplie a décoré celui dont la caisse s’est mystérieusement vidée. L’épouse du premier travaille chez le deuxième.
Et la milliardaire se fait plumer dans une ambiance de joyeux délire.
107 millions d’Euros ont disparu des comptes d’une société appartenant à la milliardaire.
Or l’argent, c’est comme la physique moléculaire :

Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme.

Partant de ce constat, TOUT est possible, et le pire permet de mettre tous les faits en cohérence.

Robert Peugeot a été décoré de la Légion d’honneur au titre de gloire d’être l’héritier d’un fabricant de bagnoles. Ou est-ce en consolation d’avoir été cambriolé et s’être fait voler un nombre de lingots d’or incompatible avec sa déclaration d’impôt ?
Marrant, c’est aussi le Ministre des finances Woerth qui l’a épinglé.
Après un repas pris en commun, monsieur Teuf-Teuf va chez les Keufs pour modifier sa déclaration de vol, il s’était trompé dans le nombre de lingots, il était bourré ou je ne sais quoi, toujours est-il que le correctif effectué rendait un contrôle fiscal inutile.
Mais c’est bien de ne pas avoir exagéré vis-à-vis de l’assurance….
http://www.lepoint.fr/societe/vol-chez-l-heritier-peugeot-woerth-et-peugeot-denoncent-des-amalgames-27-06-2010-470932_23.php
Donc à la lecture des explications Woerth-Peugeot, les keufs ne savent même pas tenir en main une calculette, et on leur confie des flingues. Dans quel monde vivons-nous ???

L’affaire Bettencourt ressemble à une mise à sac. La société publique a déjà sérieusement marqué ses limites, dans la société privée, il y a des fortunes vulnérables, celle de Liliane Bettencourt en est un bel exemple.
Ce n’est pas que je la plaigne, ils n’arriveront tout de même pas à la mettre au RMI. Ce qui m’horripile est de penser que l’on a peut-être donné les clés de la France à des rats d’hôtel…

Mégalo n’a plus que 20 mois pour peaufiner sa reconversion. La maison brûle, il faut sauver ce qui peut l’être, il ramasse ses euh des affaires comme çà, en vrac.

Juste pour le plaisir, je voudrais rappeler que la droite RPR de l’époque d’avant l’UMP (union mégalomaniaque pestillentielle), avait orchestré une campagne de suspicion et de dénigrement à l’égard de Dominique Strauss-Kahn, dont le seul tord (à l’époque) était de redresser les finances publiques de manière honteuse aux yeux des pilleurs du fisc.
Les faits reprochés étaient en relation avec sa seule activité de l’époque : Avocat.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Strauss-Kahn#1997_-_1999_:_ministre_de_l.27.C3.89conomie_et_des_Finances
Extrait :
« En 1999, Dominique Strauss-Kahn fait l'objet d'une campagne médiatique visant à mettre en cause son rôle en tant que consultant, à une époque où il n'exerçait aucun mandat exécutif ni parlementaire national, dans des affaires judiciaires liées à l'exercice de la profession d'avocat (affaire de la Générale des Eaux, affaire de la MNEF, affaire de la cassette Méry et affaire Elf) entre 1993 et 1995. »
Avec l’affaire Eric Woerth, on est à la puissance cent de celle (totalement dégonflée) de DSK.

Moralité : Même devenu riche, casse-toi pauv’con.
Blutch.