Sarko est, en plus du reste, empêtré dans les malversations de la Balkany-Connexion.
C'est maintenant un problème de villas, achetées avec des fonds licites (dixit l'avocat des Balkany) mais jamais déclarés au fisc (dixit Bercy) (ni les fonds, ni les maisons) qui, sous couvert de sociétés fantômes appartiendraient dans les faits aux Balkany, grâce à un montage très savant orchestré par le bureau d'avocats d'affaires Claude-Sarkozy. Le conditionnel n'est plus de mise pour celle de St Barth, Isabelle a déjà avoué.
Le Maire de Levallois-Perret et sa première adjointe sont mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale et corruption. Du côté des avocats d'affaires, il est peu probable que l'associé Sarkozy ne soit pas impliqué dans ce montage, qui concerne un de ses plus proches amis.

Plus joli dans le hasard immonde :
Sarkozy s'est vu offrir 3 voyages par son ami Stéphane Courbit (entre décembre 2012 et février 2013) en jet privé.
Jusque là, rien à dire si ce monsieur a payé la note sur ses revenus imposés.
Toute fois, il y a un hic suffisant pour qu'une juge marseillaise ouvre une enquête.

Le Hic :
Le jet était affrété par la société  SNTHS. Jusque là, rien à dire.... enfin presque, car :
En mars 2013, un Falcon 50 affété par cette société est intercepté au départ de la République Dominicaine. Il y avait 700 kg de cocaïne dans ses soutes. 34 personnes arrêtées, dont Pierre-Marc Dreyfus, patron de la SNTHS.
La question qui tue :
Un ancien président de pays n'est pas une personne ordinaire, sa « stature morale » le met à l'abri des tracasserie douanières ou policières. L'avion du président devient donc un terrain inviolable. Autrement dit, sachant qu'il ne sera pas fouillé au sol, on peut y mettre n'importe quoi dedans. Offrir un siège à un passager de ce genre ne serait pas un bouclier bien coûteux pour ce genre de garantie...
Posée autrement, la question devient :
Pour les voyages précédents, Sarkozy a-t-il servi de caution morale pour éviter les douaniers curieux lors de ses voyages  et que l'affréteur en ait profité pour y inclure un supplément de bagage?
Si tel est le cas, il devient, de facto, complice du trafic.

Sarkozy ayant du temps libre, il pourrait reprendre la quincaillerie Chaudard (la 7e Compagnie au clair de lune), désertée depuis 1942 par ses propriétaires, pour y liquider son stock de casseroles. Parce que, mine de rien, ça s'accumule et pépère commence sérieusement à tirer la patte.

Mort du PDG de TOTAL
Après lecture des nouvelles, j'en retire un certain malaise. Pas pour le PDG qui n'a jamais fait le moindre sentiment pour drainer toujours plus de fric, mais pour les conditions de la collision.

 

Comme tous les Russes (depuis Tchernobyl) impliqués dans un accident, le conducteur de la déneigeuse était, parait-il, ivre.
Sortait-il de la cantine de Gazprom?
D'un RDV avec Poutine?
C'est ravageur les RDV avec Poutine... Le Nain avait donné pour savoir que sa vodka est terrible, surtout avant de prendre le micro:-D

 

Certains "accidents stupides" sont parfois des aubaines pour la concurrence... ou une incitation à mettre la pédale douce...

 

Autrement dit, le message à comprendre est: En économie et/ou en politique, cessez de vous occuper de la Russie.
Cette mort a même un petit goût de réchauffé, car le repense à celle de Michel Baroin dans un « accident » d'avion (deux réacteurs qui tombent en panne en même temps, c'est bête... ment impossible.) Il s'agissait alors, pour l'Iran, de recadrer la France sur le dossier Eurodif (voir « Connaissez-vous Dominique Lorenz ».
A cette occasion (la mort du PDG de Total), le nazillon de Matignon refait des siennes et insulte les socialistes (enfin, ceux qui le sont restés:-( ).
Gérard Filloche est le seul membre du bureau du PS à avoir eu un commentaire sensé à ce propos :
« Porter le deuil pour l'homme, oui, mais pas pour le suceur de sang. J'espère que son successeur nous volera moins. »
C'était suffisant pour que Valls nous fasse une danse de Saint-Guy. (ben oui, une valse à gauche, c'est difficile à tenir.)
« Je ne peux pas admettre d'entendre ça dans mon parti »
Facile Ducon, tu te tires chez Marine ou Nicolas, tu ne pourras y entendre que des louanges sur les salauds qui gouvernent le monde et l'industrie. Tu te sentiras bien chez toi ainsi.
Blutch.